Expo avril 2017

 

  • BOOK de l’expo en vente au prix de 40€. Ouvrage de 26 pages regroupant tous les tableaux de l’exposition. Taille 21x21cm

 

LeTelegramme.fr Le Télégramme

À partir du 1er avril, Michel Costiou accueillera, dans son atelier, l’exposition hommage à l’artiste Brigitte Boilly, décédée il y a quelques années.Pédiatre de profession à Concarneau, Brigitte Boilly a aussi été une artiste peintre de grand talent, qui a réalisé environ 500 oeuvres de styles et techniques différents.

« Mon épouse a laissé une grande variété de toiles et dessins. C’est la raison pour laquelle je tenais à exposer toute son oeuvre car personne de son entourage a eu la connaissance de sa création prolifique puisqu’elle n’a été réalisée que dans un espace de deux à trois ans », a expliqué Francis Boilly.

Cette exposition est un véritable tourbillon de formes, de couleurs et de styles. L’artiste a joué habilement avec les matières, le collage et l’acrylique pour réaliser des toiles surprenantes de vie et de mouvement.

On retrouve dans ses oeuvres des portraits, des personnages au visage tout rond ou asymétrique, des paysages abstraits colorés. On trouve du street-art, du collage, du fauvisme mais avec la touche personnelle de l’artiste. Beaucoup d’émotion dans les toiles représentant des enfants, en lien direct avec sa profession mais aussi un clin d’oeil à la mode avec de superbes esquisses de silhouettes masculines et féminines, et beaucoup d’humour, de spontanéité. Il y a une telle profusion de talent, de fougue, de gestuelle dans cette exposition qu’il est très difficile de cataloguer Brigitte Boilly dans un style artistique bien précis.

« Le collage, c’était son dada. Elle utilisait tout, des journaux, du papier kraft, du tissu, du bois et même des idéogrammes chinois comme dans cette toile appelée « Masque chinois », a précisé Francis Boilly. Des toiles ramenant à l’enfance L’artiste a été l’élève d’Anne Barré, président de l’association Grafita Color pendant 18 ans. Elle était son « mentor », comme le dit, ému, Francis Boilly. Anne Barré se souvient avec également beaucoup d’émotion de ces 20/3/2017 Expo. Brigitte Boilly une artiste spontanée et gestuelle – Concarneau – LeTelegramme.fr Le Télégramme

18 ans que retrace l’exposition. « Brigitte créait très spontanément et très vite. Elle savait se saisir des techniques que je proposais et se les approprier pour en faire quelque chose de très personnel. Du fait de sa profession, elle peignait souvent des toiles qui ramenaient à l’enfance. Si je devais qualifier son style, difficile à dire : fauviste, gestuelle et spontanée, le style Boilly. Je me souviens qu’elle m’avait dit que le fait de venir à mes ateliers la galvanisait », s’est remémorée Anne Barré.

Pratique L’exposition est visible jusqu’au 20 avril à l’espace Costiou, 28, quai Carnot, de 10 h à 13 h et de 15 h à 19 h 30.

Hommage posthume

  • Prunelles sur les toiles, 
  • Les yeux de tous pétillent,
  • Car de toi jaillit l’étoile,
  • De celles qui brillent,
  • Comme dans le ciel,
  • De ton génie pluriel,
  • Est née une constellation,
  • De couleurs et d’intuitions,
  • L’heureuse sensation,
  • Que tu es là,
  • Ne nous quitte plus,
  • Et à la marée haute,
  • A l’allure d’un spationaute,
  • La consternation,
  • Le temps d’une exposition,
  • S’en est allée,
  • Et tourbillonne en moi,
  • Dans une atmosphère en émoi,
  • Un petit ange ailé.
  • Et les toiles,
  • Comme des étoiles,
  • Vivent,
  • M’enivrent,
  • L’atelier s’appelle Amour,
  • Et tout autour,
  • Maman,
  • Pour toi tous ces gens,
  • Qui sont venus,
  • De Mars ou de Venus,
  • Ton œuvre jaillissant de la brume,
  • Dans un hommage posthume.